Votre Panier
Votre panier est vide

ajouté au panier avec succès

Continuer mes achats

Parenthèse iodée à l’Île de Ré

Un dimanche avec les derniers rayons de soleil, c’est l’été indien sur toute la France. Marine et Thibault du blog Black&Wood enfilent leurs shorts et leurs lunettes de soleil, direction l’Île de Ré pour capturer cette lumière si particulière de l’automne sur l’Atlantique.

Apparemment, on n’est pas les seuls à avoir eu envie de cette parenthèse iodée en ce weekend d’octobre.

Il y a des bouchons avant même d’emprunter le pont pour rejoindre l’île.

Les parkings sont pleins à craquer et les terrasses des cafés et restaurants bondées.

On commence notre mini road trip sur l’île, direction La Flotte, un petit village réputé pour son architecture, son port et son ambiance maritime.

On immortalise les belles façades, les bateaux amarrés et on en profite pour découvrir le marché du coin et les ruelles du village.

Ensuite, nous reprenons la route jusqu’à la plage de la Cible, où nous avons prévu de piqueniquer face à la mer.

On y mange nos sandwichs préparés avec amour avant de rejoindre SaintMartin-de-Ré en longeant à pied l’ancienne prison.

C’est la plus grande ville de l’île et sans doute aussi la plus touristique.

Elle ressemble énormément à La Flotte mais en beaucoup plus grande et fréquentée.

On lui trouve aussi quelques airs de ressemblance avec La Rochelle.

 

La suite de notre mini road trip se poursuit jusqu’au Phare des Baleines tout au nord de l’île, où finalement on ne s’arrête pas.

 

Le parking étant complet… On imagine même pas l’affluence qu’il doit y avoir ici en pleine saison touristique.

 

Le vélo reste vraiment la meilleure solution pour se déplacer sur toute l’île, on le saura la prochaine fois !

 

Nous finissons donc en fin d’après-midi notre road trip sur la plage de Trousse Chemise, une belle plage bordée par les dunes.

On s’y pose quelques instants pour capturer les derniers rayons du soleil qui tentent de se frayer un chemin à travers les nuages, avant de repartir de nouveau vers l’agitation parisienne…

On reviendra à coup sûr, mais avec des vélos et un peu plus de temps 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *